Ne dites pas à ma mère que je suis concepteur-rédacteur, elle me croit storyteller

Publication croisée avec Infopresse

Ça fait déjà quelque temps (beaucoup même) que je fais de la pub, et ce n’est que tout récemment que ma mère a compris ce que je faisais comme métier ; et pourtant, j’en ai perdu de la salive à essayer de lui expliquer : « Maman, je passe mes journées à chercher des idées afin de toucher une corde sensible chez le consommateur, afin de lui vendre un produit. » Non ! Ça ne passait pas chez ma mère de 70 ans !

Alors, un jour en visite chez mes parents, j’eus une idée de génie : lorsque ma mère me demanda pour une xième fois ce que je faisais vraiment dans la vie, je pris mon courage à deux mains et lui dis : « Maman, dans la vie, je raconte des histoires. » Boum ! Un éclat de joie est apparu dans ses yeux et j’ai vu à cet instant qu’elle venait de comprendre mon métier… Je n’étais plus son fils qui avait une drôle de job, mais plutôt Stéphane l’écrivain, celui qui raconte des histoires.

Parce qu’entre vous et moi, le métier d’un créatif est de raconter des histoires…

That’s it!

Rappelez-vous la petite histoire d’un bébé dans une crèche avec les trois guignols et leurs cadeaux. Elle en a fait du chemin cette histoire et, surtout, elle en a vendu des produits ! Pourquoi ? Parce qu’elle faisait rêver, parce qu’elle promettait un avenir meilleur, parce qu’elle nous engageait !

Eh bien, c’est la même chose pour la pub ! Avant de penser à faire une pub léchée, une promo irrésistible ou un stunt qui, espérez-vous, fera le tour du Web, assurez-vous d’avoir une histoire à raconter sur votre produit : une histoire qui va toucher les gens, qui va les engager envers votre marque. Les grandes marques l’ont compris depuis longtemps, que l’on pense à Apple, Coke ou Nike par exemple, qui jamais ne nous parlent du fonctionnel de leur produit, mais toujours nous racontent une magnifique histoire avec comme héros leur produit. Ici au Québec, on peut penser à Cora, qui a su nous raconter une histoire touchante et inspirante, soit celle de la fondatrice, Madame Cora, qui est partie de rien et a réinventé les déjeuners. On y fait la file le dimanche alors qu’entre vous et moi, on y mange les mêmes œufs que partout ailleurs, et en plus, on les paie deux fois plus cher. Mais l’histoire nous engage.

Alors chers amis clients et publicitaires, à partir de maintenant, ne vendez plus, mais racontez pour engager. Racontez en image, en son, en expérience consommateur, en Web, en 30 secondes, en 2 minutes, ou même en construisant des murs pour immerger le consommateur dans votre histoire de marque. Parce qu’une belle histoire, ça finit toujours bien !

Galerie de photos